vendredi 26 juillet 2019

BIBLIOTHÈQUE pour CHŒURS D'ÉGLISE en slavon


écoute et partition simultanées

exemple : 

Après la résurrection: "Aie pitié de nous, Seigneur!" du compositeur Gueorgui Vassilievitch Sviridov
interprété par le chœur de chambre  "Credo
 extrait de l'album Sviridov: cantiques et prières

 

lien pour la partition en pdf : https://kamertonoti.ru/images/notnidlykanala/sviridov_pomiluiy_nas_gospodi.pdf

dimanche 14 avril 2019

À ta Cène mystique…



Χερουβικό Μ. Πέμπτης ''Τοῦ Δείπνου σου'' Γεωργίου του Κρητός(ακμή περ. 1790-†1815)
Κων/νος Κατσουλιέρης Ἱερεύς 22/04/2016

vendredi 15 mars 2019

DEUX CONCERTS EXCEPTIONNELS DU CHŒUR D’HOMMES « CHANTRES ORTHODOXES RUSSES »



DEUX CONCERTS EXCEPTIONNELS
DU CHŒUR D’HOMMES 
« CHANTRES ORTHODOXES RUSSES »

« Serge TROUBATCHEV – 100ème anniversaire »




Programme :
« Serge TROUBATCHEV – 100ème anniversaire »

Sans entracte, mais sous forme de conférence présentée par le protodiacre Ioann Drobot, le programme sera articulé autour des œuvres majeures du compositeur et diacre Serge Troubatchev dans le cadre du Grand Carême Orthodoxe russe, des matines et de la liturgie dominicale. Il comprendra des hymnes emblématiques du compositeur russe évoquant les tribulations du peuple hébreu dans l’ancien testament sur les rives du lac de Babylone, sublimés par une harmonisation sur des mélodies neumatiques anciennes. Le recueillement et la tristesse laisseront ensuite place à des cantiques de la liturgie qui dérouleront toute l’histoire de l’église russe du XXème siècle au travers d’une musique unique soumise, comme son compositeur, aux aléas des souffrances du peuple russe.

RESERVATION - 21 MARS

RESERVATION - 28 MARS

Contexte historique

Le diacre Serge Troubatchev (1919-1995) fut avec l’archimandrite Mathieu (Mormyl) l’un des acteurs principaux du renouveau du chant de l’Eglise Russe après la chute du système soviétique.

Né le 26 mars 1919 et issu d’une famille cléricale du diocèse d’Arkhangelsk, il consacra sa vie à la musique. Son enfance passée dans des conditions difficiles au nord de la Russie ne fut pas ménagée par les purges qui frappèrent la Russie dans les années 30 du siècle passé.

En 1932, la famille Troubatchev s'installa chez des parents à Sergiev Posad. Depuis lors, toute la vie de Serge Troubatchev sera inextricablement liée à ce fief de l'Orthodoxie russe. Ici, pendant ses années d'études, il commence à diriger la chorale d’une usine d'optique qui atteindra un niveau quasi professionnel.

Ayant achevé en 1954 avec succès le Conservatoire de Moscou en tant que chef d’orchestre, il est nommé chef de l’orchestre symphonique de la radio et de la télévision de Carélie. En 1961 il obtient le poste de professeur de direction d’orchestre à l’institut musical Gnéssine de Moscou, fonction qu’il occupera jusqu’à son départ à la retraite en 1980. C’est à partir de ce moment qu’il se consacre au chant liturgique. Son œuvre comporte plus de 300 pièces pour chœur d’hommes, chœur féminin, chœur mixte ou chœur d’enfants. Toutes furent écrites pour l’église et trouvent naturellement leur place dans la liturgie car les compositions du père Serge Troubatchev mettent en avant le sens du texte hymnographique, la musique n’étant que la servante de la théologie liturgique.

C’est en mémoire de ce grand compositeur que deux concerts exceptionnels seront donnés par le chœur d’hommes, ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » les jeudi 21 et 28 mars 2019 et en la cathédrale de la Sainte-Trinité auprès du Centre Culturel et Spirituel Orthodoxes Russe sur quai Branly à Paris.

Le chœur d’hommes « Chantres Orthodoxes Russes »
Placé sous la direction de Serge Rehbinder, maître de chapelle en l’église orthodoxe russe de Saint Séraphin de Sarov à Paris, l’ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » est composé de chanteurs professionnels et amateurs qui ont fait leur classe dans de grands chœurs en Russie et en France. Parmi ces chœurs, on peut citer ceux de la laure de la Trinité Saint-Serge près de Moscou dirigé par l’archimandrite Matthieu Mormyl, de la cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre Nevsky à Paris sous la direction de Basile Evetz puis d’Alexandre Kedroff, de l’institut Saint-Serge sous la direction de Nicolas Ossorguine, et enfin celui de la cathédrale de la Sainte-Trinité sur le quai Branly à Paris sous la direction de Marina Politova.

Depuis leur création en 2013, les « Chantres Orthodoxes Russes » se consacrent au répertoire liturgique russe et plus particulièrement aux œuvres des grands centres spirituels comme le monastère des grottes de Kiev, et plus particulièrement la laure de la Trinité Saint-Serge non loin de Moscou.

Salué par la presse locale, après plusieurs concerts donnés dans des endroits aussi prestigieux que les églises Saint-Germain l’Auxerrois et Saint-Louis-en-l’Ile à Paris, l’abbatiale Saint-Mathurin de Larchant, ou la cathédrale Saint-Corentin de Quimper, l’ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » continu à promouvoir cette musique qui perpétue une tradition musicale qui sera présenté lors des deux concerts en la cathédrale de la Sainte-Trinité.



mercredi 6 février 2019

stages de chant byzantin pour l'été 2019

 Stoudion organise de nouveau des stages de chant byzantin pour l'été 2019.


Plusieurs types de stages seront prévus :

A1 : Découverte (3 jours)


- Du 26 au 28 Août
- Du 29 au 31 Août (3 jours)


Au programme :


- Apprendre à chanter quelques hymnes et des Psaumes byzantines en français


A2 : Chant des Psaumes (3 jours)


selon la tradition du Chant Byzantin

- Du 25 au 27 Juillet
- Du 15 après-midi au 18 Août






B1 : Initiation (6 jours)



- Du 1 au 6 Juillet
- Du 29 Juillet au 3 Août
Au programme :

- Apprentissage des neumes et de la lecture des partitions byzantines en français
- Apprentissage d'un répertoire de base

B2 : Débutants (6 jours)

 Du 19 au 24 Août


Au programme :
- Apprentissage des neumes et de la lecture des partitions byzantines en français (- suite)
- Apprentissage d'un répertoire de base (- suite)
- Improvisation selon les tons byzantins
- Les hymnes de la Divine Liturgie


B3 : Perfectionnement (9 jours)

Du 13 au Di 21 Juillet

Au programme :
- Apprentissage d'un répertoire de base (- suite)
 Improvisation selon les tons byzantins

- Les hymnes de la Divine Liturgie, des Vêpres et des Matines et des Fêtes


Lieu :



30700 VALLABRIX (7 km d'Uzès, Gard)


***Les chants sont adaptés en français à la base des mélodies traditionnelles byzantines par le Groupe STOUDION



Pour les informations vous pouvez me contacter au N° 06 84 48 57 60

E-mail : stoudion@gmail.com



http://stoudion-chant-byzantin.blogspot.fr



Adresse : Association STOUDION 


570 Rue de la Providence - 26190 Saint Laurent en Royans

mardi 30 octobre 2018

Hymne des Chérubins bulgare - voix traditionnelles


Un peu tonitruant parfois peut-être pour un Cheruvicon… mais sans doute proche d'un chant traditionnel antique.
Et tout de même plutôt légitime eu égard au caractère "militaire" de l'hymne des δορυφορούμενοι   (porteurs de lance) qui gardent les portes Nord et Sud du palais royal qu'est le sanctuaire "pour "recevoir le Roi de Gloire" par les "portes royales" …

vendredi 6 avril 2018

"На Реках Вавилонских" Sur les rives de Babylone


Mélodie ancienne du choeur synodal.
Choeur d'hommes  de  La laure de la Trinité-Saint-Serge  à Moscou
direction - Vladimir Gorbik
Concert dans la Grande Salle du Conservatoire de Moscou le 27 février 2008

APPRENTISSAGE CHANT BYZANTIN EN FRANÇAIS


Stages de Chant Byzantin 2018

1) Stage d'initiation et de perfectionnement
du 9 au 15 Juillet
À Saint Laurent en Royans

2) Stage d'initiation et de perfectionnement
Du 22 au 27 Octobre
Au Monastère de Solan (Gard)
3) Stage d'initiation
Du 1er au 4 Novembre
À Paris

D'autres stages pourront être envisagés au cours de l'année (se renseigner auprès de l'Association)

Pour les renseignements pratiques (frais, hébergement etc.)
téléphoner S.V.P. à l'Association Stoudion : 06 84 48 57 60

ou écrire à l'Adresse de l'Association Stoudion :
570 Rue de la Providence
26190 Saint Laurent en Royans

Adresse E-Mail : stoudion@gmail.com

dimanche 11 mars 2018

Кресту Твоему _ Goncharov


Devant ta Croix, nous nous prosternons ô Maître, 
et ta sainte Résurrection nous la glorifions.

vendredi 23 février 2018

Deux concerts du chœur d’hommes « Chantres orthodoxes russes » le 

8 mars et 9 mars à la 

cathédrale de la Sainte Trinité à Paris



CENTENAIRE DES NOUVEAUX MARTYRS DE L’EGLISE ORTHODOXE RUSSE
 AU XXème SIÈCLE

DEUX CONCERTS EXCEPTIONNELS DU CHŒUR D’HOMMES « CHANTRES ORTHODOXES RUSSES »

8 MARS ET 9 MARS 2018

CATHÉDRALE DE LA SAINTE-TRINITÉ SUR LE QUAI BRANLY A PARIS A 19H30

Contexte historique.

Jamais, dans l’histoire de l’Eglise Universelle, une persécution ne fut aussi importante, étendue dans l’espace et le temps et ininterrompue que celle qui sévit en URSS au XXe siècle. En 1917-18, pendant une période difficile pour la Russie (Première Guerre Mondiale, révolution russe), se réunit à Moscou le Concile de l’Eglise Orthodoxe russe, durant lequel le Patriarcat fut restauré après une période de trois cents ans. Le métropolite Tikhon fut élu Patriarche de Moscou et de toute la Russie. A cette époque, on comptait en Russie environ 60 mille églises et 117 millions d’orthodoxes répartis en 73 diocèses.

Les Bolcheviques avaient une haine extrême et irrationnelle pour l’Orthodoxie. Armés jusqu’aux dents, les révolutionnaires se ruaient dans les églises, volaient les objets précieux, profanaient les Saints Dons et l’Evangile, torturaient et assassinaient sauvagement les prêtres, violaient et tuaient les moniales. La triste liste des membres du clergé martyrisés par les bolcheviques commence avec l’archiprêtre Ioann Kochurov, le 31 octobre 1917, durant la semaine qui suivit les bouleversements d’Octobre. Ensuite, les arrestations et les exécutions se suivent presque sans interruption : le 7 février 1918, le métropolite de Kiev et de Galicie Vladimir fut exécuté, le 29 juin de la même année, Mgr Hermogène, évêque de Tobolsk et de Simbirsk fut noyé, le 24 décembre 1918, Mgr Théophane, évêque de Solikamsk, fut martyrisé et le 16 juillet, l’empereur Nicolas II fut fusillé avec la famille impériale. En mai 1922, le patriarche Tikhon fut arrêté et en juillet, le métropolite Benjamin de Petrograd, «jugé » et fusillé.

La première vague de persécution emporta plus de 15000 vies pour les seules années de 1918-19.

C’est en mémoire de toutes ces victimes que deux concerts exceptionnels seront donnés par le chœur d’hommes, ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » les jeudi 8 mars 2018 et vendredi 9 mars 2018 à 19h30 en la cathédrale de la Sainte-Trinité auprès du Centre Culturel et Spirituel Orthodoxes Russe sur quai Branly à Paris.

Le chœur d’hommes « Chantres Orthodoxes Russes ».

Placé sous la direction de Serge Rehbinder, maître de chapelle en l’église orthodoxe russe de Saint Séraphin de Sarov à Paris, l’ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » est composé de chanteurs professionnels et amateurs qui ont fait leur classe dans de grands chœurs en Russie et en France. Parmi ces chœurs, on peut citer ceux de la laure de la Trinité Saint-Serge près de Moscou dirigé par l’archimandrite Matthieu Mormyl, de la cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre Nevsky à Paris sous la direction de Basile Evetz puis d’Alexandre Kedroff, de l’institut Saint-Serge sous la direction de Nicolas Ossorguine, et enfin celui de la cathédrale de la Sainte-Trinité sur le quai Branly à Paris sous la direction de Marina Politova.

Depuis leur création en 2013, les « Chantres Orthodoxes Russes » se consacrent au répertoire liturgique russe et plus particulièrement aux œuvres des grands centres spirituels comme le monastère des grottes de Kiev, et plus particulièrement la laure de la Trinité Saint-Serge non loin de Moscou.

Salué par la presse locale, après plusieurs concerts donnés dans des endroits aussi prestigieux que les églises Saint-Germain l’Auxerrois et Saint-Louis-en-l’Ile à Paris, l’abbatiale Saint-Mathurin de Larchant, ou la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon en Bretagne, l’ensemble vocal « Chantres Orthodoxes Russes » continu à promouvoir cette musique qui perpétue une tradition musicale qui sera présenté lors des deux concerts en la cathédrale de la Sainte-Trinité.

Programme : « Du grand requiem à l’action de grâce ».

Sans entracte, mais en deux parties, le programme débutera par des hymnes emblématiques du grand requiem russe évoquant les souffrances, la mort et l’espérance, sublimés par des compositeurs des XIXème et XXème siècles qui ont su harmoniser des mélodies anciennes avec beaucoup de sobriété alternant des moments de profonds recueillements, voire de tristesses avec des moments d’espérance, plus poétiques. Suivront ensuite des cantiques célébrant les nouveaux martyrs de l’Eglise Russe canonisés ces dernières années. A contrario du requiem, la transfiguration de ces hommes et femmes dans la sainteté, est porté en musique avec force et lyrisme, exaltant ainsi l’auditoire dans la contemplation.

En coopération avec l’Association Culturelle "KULTURA"






vendredi 5 janvier 2018

HYMNE DES CHÉRUBINS - Valaam


Au Metochion  du monastère de Valaam à Moscou
Hymne des Chérubins de la Liturgie quotidienne du 15 janvier 2014